Kool Shen, sponsor de l’Olympique Lyonnais

maillotolkoolshen

Plutôt inattendu comme sponsoring

L’information est tombée ce Vendredi 30 Octobre 2009 lors de la seconde partie de l’émission Le Grand Journal sur Canal +.

Le rappeur Kool Shen y était invité afin d’assurer la promotion de son nouvel album intitulé « Crise de conscience ».

L’artiste y a notamment présenté un extrait live de ce nouvel opus.

Michel Denisot, présentateur de l’émission, a ensuite fait une annonce, déclarant que Kool Shen allait figurer sur le maillot du club de foot de l’Olympique Lyonnais lors de la réception de l’Olympique de Marseille le dimanche 8 Novembre prochain.

Comment a t’on pu en arriver à une telle situation ?

Il est important de savoir que le sponsor officiel de l’Olympique Lyonnais cette saison n’est autre que BetClic, célèbre site de pronostics et paris sportifs.

Or, depuis le début de la saison, ce sponsor n’apparaît pas sur la tunique lyonnaise en L1 étant donné que les paris en ligne sont illégaux en France jusqu’en 2010 (en revanche, l’OL fait figurer la marque sur ses maillots lors des compétitions européennes comme nous l’avons constaté lors de la victoire lyonnaise à Anfield il y a 10 jours).

La maison de disques de Kool Shen a donc profité de l’occasion pour négocier un accord avec BetClic et faire ainsi apparaître le nom du rappeur sur l’équipement lyonnais, qui plus est dans un match à forte audience et retransmis par Canal +.

Du point de vue de l’artiste, le coup médiatique est assuré et le buzz risque de prendre beaucoup d’ampleur et faire couler beaucoup d’encre.

Par ailleurs, il est important de noter qu’une partie des bénéfices de cet album sera reversée à une association caricative.

On peut en revanche s’interroger sur la réaction des supporters lyonnais suite à cette annonce.

Bien entendu, nous savons tous que nous vivons actuellement dans l’époque du foot Business et les exemples de pratiques commerciales n’ayant aucun rapport avec le sport en lui même sont légion.

Ex: le club espagnol de l’Atletico de Madrid qui avait un partenariat avec Hollywood et portait des affiches de films sur son maillot il y a quelques années.

Néanmoins, le choix de l’artiste et du genre musical qu’il représente pourrait faire grincer quelques dents du côté de Gerland.

De plus, quel est le véritable pouvoir de décision du club dans cette affaire ? Est il encore réellement propriétaire de son propre maillot ou est ce que ce dernier appartient désormais au sponsor ?

Qu’en pensez vous ?

Bad beat pour Patrick Bruel à Canal + (MAJ: démenti par la chaine cryptée)

patrick-bruel-valerie-amarou

quelle légende ce Patrick !

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris cette semaine l’arrêt de l’émission le World Poker Tour sur Canal +.

En effet, Canal + a décidé de ne pas renouveller l’expérience pour l’année prochaine, principalement à cause de restrictions budgétaires.

Qui dit fin de la diffusion du World Poker Tour dit également fin d’activité de présentateur pour Patrick Bruel.

Une page se tourne chez Canal +. On peut également imaginer que les audiences n’étaient plus au rendez-vous, ce qui ferait enfin plaisir aux personnes rabâchant sans cesse depuis plusieurs années que le Poker n’était qu’une mode éphémère (mais c’est un autre débat).

Patrick restera dans nos coeurs notamment grâce à ses légendaires anecdotes:

– « j’ai gagné au Bellagio en 97 »

– « j’ai déjà joué contre Negreanu, c’est le genre de joueur qui essait de prendre l’ascendant psychologique sur la table »

– « ah, 10 et 2 dépareillés, la main mythique de Doyle Bronson ! »

Patrick c’était également des retournements de vestes assez monstrueux.

Du genre:

« il ne doit jamais suivre, il le sait, il va se coucher ! ah tiens il relance, j’en reviens pas, ça me parait très mal joué tout ça ! et il touche son 4 sur la river, ouah chapeau, ça ce sont les grands champions, ils se fient uniquement à leur instinct, belle leçon de poker à laquelle nous venons d’assister mes amis ! »

Enfin Patrick, cela restera aussi son personnage aux Guignols de l’Info.

Patrick a voulu bluffer la direction de Canal + avec un 7 et 2 en main, malheureusement pour lui en face il y avait une paire d’As.

Bad Beat ! Pas grave Patrick, tu vas te refaire ! 🙂

EDIT: Canal + a officiellement démenti cette nouvelle. Notre Patrick adoré continuera donc à commenter le Poker sur la chaine cryptée.

Source: le Journal du Dimanche

Saw 6, ils ont osé ! Avant première à Strasbourg ?

saw-VI

réaliser un vrai bon film d'horreur: 6ème tentative !

Et si la plus grande horreur du prochain Halloween était la sortie du 6ème opus de la franchise Saw ? (je suis sympa quand même, je pose la question mais je connais déjà la réponse en fait)

Après 5 épisodes tous plus consternants les uns que les autres (allez je suis sympa encore, le premier était regardable), ce sixième chapitre s’annonce des plus impressionnants de nullité.

Je vous propose de jeter un oeil sur le trailer, disponible sur le site officiel de Saw 6 (ou cliquez sur l’image as usual)

Un site au demeurant ultra classique avec les habituels liens pour partager le trailer avec vos amis sur les différents réseaux sociaux, Twitter, Facebook, MySpace et autres…

Là où ça devient quand même plutôt intéressant c’est dans le choix du titre de la version française.

J’aurais imaginé un « Saw: le Sixième » ou un « Saw Chapitre 6 ».

Mais sortir un film s’appelant Saw 6 en France, il faut quand même reconnaitre que c’est fort et plutôt couillu.

D’ailleurs la blogosphère ne s’y est pas trompé, les parodies d’affiches sont déjà nombreuses à circuler sur le net.

Voici un petit florilège:

52a2a_saw6by0

49

saw6

Ouverture de la boucherie le 4 Novembre prochain, on a déjà tous hâte de voir le résultat 🙂

Kasabian Football Hero

kasabian1

Tom Meighan and Christopher Edwards

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Kasabian est un groupe de rock en provenance de Leicester, UK.

Découverts en 2004, ils ont à leur actif 3 albums dont un dernier sorti cette année.

Petite cession de rattrapage avec le tube Lost Souls Forever (ou LSF) que vous avez forcément déjà entendu une fois dans votre vie 😉 (du moins j’ose l’espérer).

Voici donc la vidéo Youtube de la journée (ou cliquez sur l’image as usual).

Le principe est simple, en s’appuyant sur le gameplay des jeux musicaux tels que Guitar Hero ou Rock Band, des jeunes footballeurs londoniens se sont essayés à reproduire correctement la version de Underdog (dernier tube en date du groupe).

Mais bon, jouer avec une guitare en plastique dans les mains ne les intéressait guère apparemment.

Dans un entrepôt, ils ont donc fabriqué des touches en bois munies de capteurs. Le but était donc de viser ces différents capteurs grâce à leurs talents de footballeurs.

Au final, ils ont atteint un score de 76% de réussite ce qui est quand même assez remarquable pour être noté non ?

Du rock, du foot, pas de doutes vous êtes en Angleterre !

La Flèche d’Or de retour le 23 Novembre

fleche d'or

La Flèche d'Or is back !

Haut lieu de la culture rock et électro parisienne, la Flèche d’Or avait malheureusement du fermer ses portes il y a 6 mois pour cause de problèmes de voisinage.

C’est donc avec un grand bonheur que l’on accueille la nouvelle de la réouverture, prévue pour le 23 novembre.

Une grande joie mais également quelques doutes: quid des nouveaux propriétaires ? de la nouvelle programmation ?

Premier élément de réponse avec un prix d’entrée de 8 euros + une conso, ce qui est déjà 3 euros de plus qu’à l’époque 😦 (à vérifier cependant)

Pour l’inauguration, la nouvelle direction a opté pour la programmation suivante: Evan Dando from The Lemonheads / Anoraak / The Two.

Rendez vous donc le 23 novembre au 102 rue de Bagnolet, Paris 20ème.

En tout cas je pense y assister pour ma part afin de vérifier par mes propres yeux (et oreilles) si ce lieu mythique des nuits parisiennes peut retrouver son lustre passé.

Les meubles de Conforama parachutés dans Paris

ou comment buzzer efficacement autour de son magasin

ou comment buzzer efficacement autour de son magasin

Petit retour en arrière sur une campagne de marketing viral ayant eu lieu au mois d’Avril dernier.

L’agence parisienne DraftFCB a réalisé cette opération en parachutant des meubles (canapés, tables, commodes…) autour du Pont 9 à Paris.

Bien entendu, cela  a plus qu’éveillé la curiosité des passants (quand même pas le genre de choses que l’on voit tous les jours vous en conviendrez) mais le nom de Conforama n’apparaissait à aucun endroit. Le buzz s’est donc lancé afin de savoir qui était derrière cette campagne entre les acteurs principaux de l’industrie, à savoir Conforama, Fly ou Ikea…

Une semaine plus tard, la réponse fut donnée avec la présence de ces mêmes parachutes accrochés aux différents panneaux publicitaires de la marque ainsi que dans la vitrine du magasin situé aux alentours du Pont 9.

Succès total pour la marque puisque les ventes du magasin ont augmenté de 80% !

Je vous laisse profiter de ce mini clip qui vous résumera à merveille le succès de cette opération publicitaire.

Par ailleurs, si vous êtes des inconditionnels de la publicité, je vous recommande chaudement le site en question: www.adsoftheworld.com

« J’ai testé pour vous »: les Pixies au Zénith de Paris

qu'est ce que tu as grossi Francky n'empêche !

qu'est ce que tu as grossi Francky n'empêche !

La semaine passée, un groupe mythique a donné 2 concerts au Zénith de Paris dans un anonymat ma foi assez relatif malgré la qualité indiscutable de ce band.

Une attente un peu à l’image de leur carrière: en retrait.

Les Pixies on le sait, n’étaient pas le groupe le plus charismatique de leur époque et on peut imaginer qu’avec un Kurt Cobain à leur tête (d’ailleurs ce dernier a toujours reconnu l’influence des Pixies sur la musique de Nirvana), leur destin aurait été tout autre (split du groupe en 1993).

Mais bon, un peu à l’image du Velvet Underground, les Pixies c’est un nom qui parle forcément aux fans de rock.

Afin de célébrer le vingtième anniversaire de leur album Doolittle, les Pixies étaient donc de passage dans notre capitale.

Que dire donc sur ce concert du jeudi 15 Octobre 2009 ? Tout d’abord, du haut de mes 24 ans je me suis senti un petit peu jeunot par rapport à une audience qui a du être jeune au début des années 90.

Au final j’ai trouvé l’ambiance assez quelconque, voir décevante, se limitant à quelques pogos dans la fosse mais pas de quoi fouetter un chat (ou un singe, clin d’oeil à la pochette de Doolittle).

Au niveau de la tracklist, les Pixies débutent par 5 chansons dans l’intimité la plus totale, faible éclairage et morceaux expédiés en moins de 2 minutes. Puis arrive Debaser, premier morceau de Doolitlle (qui sera joué en intégralité) et là c’est la grosse claque. Déjà parce qu’il s’agit d’une pièce de choix du répertoire des Pixies et parce qu’on découvre un écran géant dans le dos du groupe et qui diffusera pendant tout le concert quelques visuels forts intéressants et en rapport avec les morceaux du groupe.

Le son est vraiment bon, la batterie claque comme il faut, on entend chaque note de la basse de Kim et la voix de Franck vous transperce les tympans et vient directement taper au cerveau.

Pendant les morceaux, Kim se charge d’animer un petit peu le tout mais on ne les a pas sentis très communicatifs avec leur public.

1h30 de concert au total (court d’autant plus qu’ils ont supprimé 5 morceaux par rapport aux autres dates européennes :()

Bien entendu, un final sur « Where is my mind » où certaines personnes peuvent enfin chanter (mieux vaut tard que jamais me direz vous) en reprenant en choeur les légendaires Whoo Whoo!

Je vous mets quelques vidéos ci dessous, cliquez simplement sur les titres 😉

Debaser

Monkey Gone to Heaven

Gouge Away (un de mes morceaux préférés)

Au final cela restera un très bon souvenir, les Pixies étant un groupe que je rêvais de voir en live, je peux les cocher sur ma To Do List musicale.

Au paradis du rock, ces gens là ont leur place assurée. Après tout, comme le chantent si bien Franck et Kim, This Monkey gone to heaven ! 😉