« J’ai testé pour vous »: perdre sa vie sociale avec Football Manager 2010

Plus jeune, j’avoue avoir passé de nombreuses heures devant mon écran d’ordinateur à jouer à la saga de l’Entraineur.

Ce jeu de gestion footballistique vous proposait de prendre en main le club de vos rêves et de lui faire découvrir les sommets !

Le tout à travers des écrans remplis de tableaux de statistiques et une interface assez austère.

Dans les premières éditions de l’Entraineur, les matchs de football prenaient la forme de bandeaux de texte vous décrivant ce qui se passait alors sur le terrain. Inutile de préciser qu’il fallait faire marcher son imagination. En gros, cela donnait un truc du genre:

« Zidane déborde sur son aile droite et se débarasse de son vis à vis »

« Zidane se remet sur son pied droit et adresse un centre millimétré »

« Ronaldo est à la lutte avec son défenseur »

« Ronaldo reprend le ballon de la tête »

« Buuuuuuutttttttttttttttttt »

Vu comme ça, ça ressemble fort au moyen age du jeux vidéos mais cela n’a pas empêché la franchise de fédérer des millions de fans à travers le monde.

En 2005, une équipe entière de personnes ayant travaillé sur ce jeu décide de partir et de créer leur propre jeu de gestion footballistique: Football Manager.

A ce jour, là série de l’Entraineur existe toujours mais un nombre incroyables de fans (dont moi) est resté fidèle à cette équipe de développement et est passé chez l’ennemi en adoptant Football Manager comme nouveau gourou de la secte des heures perdues devant son PC.

Football Manager 2005 proposait comme principale innovation un moteur 2D pour assister aux matchs ce qui rendait le jeu encore plus addictif.

J’ai par la suite arrêté de jouer à ce jeu (et aux jeux vidéos de manière générale hormis un PES ou Fifa entre potes).

C’est alors qu’au mois d’Octobre dernier, j’ai eu l’occasion de tester le nouvel opus tout juste sorti, Football Manager 2010.

Ayant un peu de temps à y consacrer et étant curieux de voir l’évolution d’une des mes franchises de jeux vidéos favorites, j’ai donc lancé l’installation sur mon disque dur.

Après quelques heures de jeux, quelques nuits blanches ou presque et deux saisons avec Porto, je me suis rendu à l’évidence: « quasiment rien n’a changé ».

La grande nouveauté de cette année est un moteau graphique tout nouveau vous proposant de profiter au maximum de ce qui se passe sur le terrain. Mouais…. Sur que par rapport à l’ancien système, c’est le nirvana mais au final, le moteur graphique doit être celui d’un jeu de foot de Megadrive :).

L’interface est également nouvelle  pour moi (par rapport à l’édition 08 et 09 je ne sais pas par contre) et après un petit temps d’adaptation, on navigue assez facilement entres les menus.

Une fois de plus, vous aurez la possibilité de tout gérer ou presque de A à Z: le budget transfert, l’entrainement de vos joueurs, les voyages à travers le monde de vos recruteurs, la tactique de match, les conférences de presse…

D’ailleurs les conférences de presse constituaient une nouveauté pour moi. Au final assez décevantes, les premières fois on est tout content d’y assister et petit à petit on y envoi l’entraineur adjoint étant donné que les questions des journalistes sont toujours les mêmes (et ils ont toujours autant la capacité à déformer vos propos, comme dans la vraie vie des médias vous me direz :)).

Pas de révolution en vue donc. Comme chaque année, Football Manager se contente de petits ajouts et d’une mise à jour de la base de données.

Mais quand je disais plus haut que rien n’avait changé, cela concerne également l’addiction que provoque ce jeu. Une vraie drogue. Toujours la même incapacité à quitter le jeu une fois lancé. Et toujours cette dernière phrase: « allez encore un match et j’arrête ». Et au final vous vous déconnectez 3 heures plus tard. Pire que la clope Football Manager !

Ce jeu est dangereux pour votre vie sociale 🙂

Pour ma part, j’ai désinstallé le jeu afin de ne pas être tenté d’y retourner à l’occasion.

Cela dit je le conseille aux fans de foot (célibataires et sans enfant si possible) qui auraient de nombreuses heures à tuer ! Dans ce cas là, Football Manager est toujours un fidèle compagnon sur lequel on peut compter 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :