Best of Web #3

Marketing


Spots


Clips


à part ça…


Axe invente l’homme canapé !

On connaissait tous le minotaure,  cette créature mi homme-mi taureau.

Dans son dernier spot, Axe vient de créer une toute nouvelle espèce: l’homme canapé.

Les avantages sont nombreux: on peut recevoir ses potes pour regarder confortablement un bon match de foot. Et une fois le match fini, on peut déplier le canapé pour un autre type de sport faisant appel à la gente féminine :).

Du foot, des filles, que demande le peuple ?

Heineken: Foot ou Opéra ?

Gros coup de coeur pour cette campagne Heineken réalisée au mois de novembre dernier lors de la rencontre de Champions League entre le Milan AC et le Réal Madrid.

Tout adepte de grosses soirées foot entre potes sait que la bière fait partie intégrante du décor !

Heineken est bien entendu conscient de tout cela et a donc réalisée une OP directement destinée à ce public de footeux.

Et le moindre que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont fait fort !

Le principe:

Réussir à ramener plus de 1000 fans de foot italien dans un opéra le soir d’un match de foot capital pour leur équipe du Milan AC contre le grand Réal Madrid (pas si grand que ça d’ailleurs vu leur élimination cette semaine par l’OL :)).

Qu’est ce qui pourrait bien inciter ces tifosis à rater un tel match ? Une grande insistance de la part de leurs petites amies ou de leurs patrons (contactés par l’agence Italy Activation et donc complices de cette jolie blague).

Sous la pression et à contrecoeur, les fans de foot se retrouvent donc embarqués dans un concert classique à l’opéra.

On les sent mourir d’ennui mais après quelques minutes, quelle ne fut pas leur surprise en découvrant qu’ils allaient finalement assister au match, directement retranscris sur écran géant.

Un sacré coup de pub pour Heineken donc, qui avait notamment diffusé l’évènement en direct sur les grandes chaines de télévision italiennes.

La vidéo ci dessous (uploadée par moi même sur Youtube grâce à l’aide précieuse de Kavarua) nous prouve le succès total de l’opération !

Au niveau bande son, une valeur sure avec le Chelsea Dagger des Fratellis, pur morceau de rock taillé pour les pubs et donc en parfaite adéquation avec le public visé par Heineken. On a aussi le droit à Right Here Right Now des Fatboy Slim en final.

Je suis plus que fan pour ma part ! Combien de fois je me suis retrouvé embarqué dans des plans foireux en sacrifiant un match de mon équipe préférée ? Trop de fois, et j’aurais adoré vivre une telle surprise ! Merci Heineken 😉

Source:

Un jongleur hors pair

La petite vidéo Youtube du jour avec ce jeune homme plutôt doué pour les jongles et autres acrobaties aériennes.

Ballons de foot, balles de ping pong, balles de tennis….. rien ne l’arrête.

Ce qui me bluffe surtout ce sont les passages avec les ballons de foot, on sent que la personne maitrise la chose :).

Plutôt impressionnant n’est ce pas ?

Source:

Gillette et les buzz négatifs autour de ses sportifs

Roger Federer, prochaine victime du bad buzz ?

Décidément, les temps sont durs pour certaines vedettes sportives et leurs sponsors. Notamment pour la marque américaine Gillette !

Il y a plusieurs mois, Gillette avait misé sur un trio de choc pour assurer la promotion de ses rasoirs. Jugez plutôt:

  • Roger Fédérer, star mondiale du tennis, recordman du nombre de trophées de tournois du grand Chelem
  • Tiger Woods, tout simplement le plus grand golffeur de tous les temps
  • Thierry Henry, un des footballeurs les plus connus au monde

Cette dream team du sport avait envahi nos écrans publicitaires. Un petit rappel avec la version US de ces spots TV.

Tout allait donc pour le mieux dans le monde de la mousse à raser !

Malheureusement le sort semble s’acharner depuis quelques semaines sur ces sportifs.

Première victime: Thierry Henry

18 octobre dernier, Stade de France, Paris, 103ème minute de jeu du match retour des barrages pour la Coupe du Monde 2010 face à l’Irlande. La France est menée ! Thierry Henry endosse alors le costume de sauveur de la nation en contrôlant et en s’amenant le ballon grâce à sa main gauche. Centre en retrait pour Gallas qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond des fillets et envoie donc la France au Mondial.

Enorme scandale, polémique sans précédent (on parlait même de rejouer le match) et bad buzz pour Henry comme je vous le présentait dans mon article du 19 novembre dernier: « buzz négatif et main mise du web sur Thierry Henry ».

On se souvient notamment des appels au boycott des produits Gillette ! Une très mauvaise publicité pour la marque.

Un détail amusant était visible sur le site corporate de Gillette. La photo présente sur la page d’accueil du site Internet France était différente de celle proposée pour le reste du monde. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, Henry ne tenait plus un ballon dans sa main gauche (alors que Fédérer et Woods y apparaissent toujours avec leurs équipements sportifs).

Gillette a cependant assuré que ces photos dataient de janvier 2009 et qu’il ne s’agissait donc de rien de plus qu’une simple et pure coincidence !

Deuxième victime: Tiger Woods

A côté du scandale médiatique provoqué depuis quelques jours autour du célèbre golfeur, la main de Thierry Henry fait bien pâle figure.

Depuis quelques jours, l’amérique ne parle plus que de l’adultère prononcé du Tiger. On compterait d’ors et déjà plus d’une douzaine d’amantes !  Tiger Woods était un véritable symbole outre atlantique (pas tous les jours que l’on voit un black triompher dans un sport aussi élitiste que le golf; une sorte de O’Bama avec 10 ans d’avance).

Tiger Woods a décidé de mettre sa carrière de côté pour essayer de sauver son mariage (ce qui parait inconcevable cependant).

Suite à ces nombreuses coucheries, de nombreux sponsors ont abandonné Tiger (Pepsi, Tag Heuer…) et Gillette a également annoncé vouloir prendre un peu de distance et limiter les apparitions de la star promouvant les rasoirs !

L’excuse officielle fait en tout cas sourire: « Comme Tiger fait une pause loin du public, on respecte son désir d’intimité en limitant son rôle dans nos programmes marketing« .

Mais bien sur ! 🙂

Toujours est il qu’après ces deux polémiques, on peut se demander ce qu’il va arriver à Roger Fédérer lors de ces prochaines semaines ! Au niveau marketing, on ne peut pas dire que les évènements auront été tendres avec Gillette en cette année 2009.

Quel bad buzz alors pour Gillette en 2010 ?

  • vas t’on apprendre que Roger Fédérer est dopé ?
  • Roger Fédérer n’est pas un vrai Suisse, il a pris la nationalité dès la naissance uniquement dans le but de payer moins d’impôts ?
  • Roger n’est pas droitier, il est en réalité gaucher, il fait juste ça pour équilibrer les tournois du Grand Chelem
  • Roger Fédérer est impliqué dans des paris sportifs douteux
  • ou alors tout simplement Roger trompe sa femme comme Tiger (vu le physique de sa femme, why not ? :))

D’autres idées ?

ps: un grand merci à Vanzoo pour l’illustration de cet article 😉

« J’ai testé pour vous »: perdre sa vie sociale avec Football Manager 2010

Plus jeune, j’avoue avoir passé de nombreuses heures devant mon écran d’ordinateur à jouer à la saga de l’Entraineur.

Ce jeu de gestion footballistique vous proposait de prendre en main le club de vos rêves et de lui faire découvrir les sommets !

Le tout à travers des écrans remplis de tableaux de statistiques et une interface assez austère.

Dans les premières éditions de l’Entraineur, les matchs de football prenaient la forme de bandeaux de texte vous décrivant ce qui se passait alors sur le terrain. Inutile de préciser qu’il fallait faire marcher son imagination. En gros, cela donnait un truc du genre:

« Zidane déborde sur son aile droite et se débarasse de son vis à vis »

« Zidane se remet sur son pied droit et adresse un centre millimétré »

« Ronaldo est à la lutte avec son défenseur »

« Ronaldo reprend le ballon de la tête »

« Buuuuuuutttttttttttttttttt »

Vu comme ça, ça ressemble fort au moyen age du jeux vidéos mais cela n’a pas empêché la franchise de fédérer des millions de fans à travers le monde.

En 2005, une équipe entière de personnes ayant travaillé sur ce jeu décide de partir et de créer leur propre jeu de gestion footballistique: Football Manager.

A ce jour, là série de l’Entraineur existe toujours mais un nombre incroyables de fans (dont moi) est resté fidèle à cette équipe de développement et est passé chez l’ennemi en adoptant Football Manager comme nouveau gourou de la secte des heures perdues devant son PC.

Football Manager 2005 proposait comme principale innovation un moteur 2D pour assister aux matchs ce qui rendait le jeu encore plus addictif.

J’ai par la suite arrêté de jouer à ce jeu (et aux jeux vidéos de manière générale hormis un PES ou Fifa entre potes).

C’est alors qu’au mois d’Octobre dernier, j’ai eu l’occasion de tester le nouvel opus tout juste sorti, Football Manager 2010.

Ayant un peu de temps à y consacrer et étant curieux de voir l’évolution d’une des mes franchises de jeux vidéos favorites, j’ai donc lancé l’installation sur mon disque dur.

Après quelques heures de jeux, quelques nuits blanches ou presque et deux saisons avec Porto, je me suis rendu à l’évidence: « quasiment rien n’a changé ».

La grande nouveauté de cette année est un moteau graphique tout nouveau vous proposant de profiter au maximum de ce qui se passe sur le terrain. Mouais…. Sur que par rapport à l’ancien système, c’est le nirvana mais au final, le moteur graphique doit être celui d’un jeu de foot de Megadrive :).

L’interface est également nouvelle  pour moi (par rapport à l’édition 08 et 09 je ne sais pas par contre) et après un petit temps d’adaptation, on navigue assez facilement entres les menus.

Une fois de plus, vous aurez la possibilité de tout gérer ou presque de A à Z: le budget transfert, l’entrainement de vos joueurs, les voyages à travers le monde de vos recruteurs, la tactique de match, les conférences de presse…

D’ailleurs les conférences de presse constituaient une nouveauté pour moi. Au final assez décevantes, les premières fois on est tout content d’y assister et petit à petit on y envoi l’entraineur adjoint étant donné que les questions des journalistes sont toujours les mêmes (et ils ont toujours autant la capacité à déformer vos propos, comme dans la vraie vie des médias vous me direz :)).

Pas de révolution en vue donc. Comme chaque année, Football Manager se contente de petits ajouts et d’une mise à jour de la base de données.

Mais quand je disais plus haut que rien n’avait changé, cela concerne également l’addiction que provoque ce jeu. Une vraie drogue. Toujours la même incapacité à quitter le jeu une fois lancé. Et toujours cette dernière phrase: « allez encore un match et j’arrête ». Et au final vous vous déconnectez 3 heures plus tard. Pire que la clope Football Manager !

Ce jeu est dangereux pour votre vie sociale 🙂

Pour ma part, j’ai désinstallé le jeu afin de ne pas être tenté d’y retourner à l’occasion.

Cela dit je le conseille aux fans de foot (célibataires et sans enfant si possible) qui auraient de nombreuses heures à tuer ! Dans ce cas là, Football Manager est toujours un fidèle compagnon sur lequel on peut compter 🙂

Pourquoi la France a peur avant de défier l’Irlande !

lafranceapeur

L’évènement sportif de ce mois de novembre 2009 est incontestablement la double confrontation footballistique entre notre France adorée et l’Irlande en barrages qualificatifs pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

Le match allé aura lieu ce samedi 14 novembre à Dublin tandis que le retour prendra place dans le triste Stade de France le mercredi 18.

Ce post va refléter mon opinion personnelle avant cette bataille contre l’Irlande mais je pense que malheureusement beaucoup de personnes éprouvent à l’heure actuelle le même sentiment: la crainte !

Etant encore relativement jeune (24 ans), je n’ai jamais vraiment vécu un tournoi majeur de foot sans l’EDF (pour Equipe de France, rien à voir avec l’électricité).

Mes premiers émois footballistiques doivent remonter à l’euro 1996, bien que je me rappelle avoir vu Baggio rater son pénalty en finale de la World Cup en 1994 face au Brésil (dernier tournoi où la France était absente).

Durant ces 13 années à suivre l’EDF (oui, 2009 – 1996 = 13), j’ai gouté à tout, du caviar de 1998 et de 2000 à la purée Mousseline de 2002 et de 2008 en passant par le saumon un peu trop fumé malheureusement de 2006.

Première raison de la peur qui m’habite en ce moment: ne pas voir l’EDF participer à un tournoi majeur !

La deuxième crainte est du à l’homme qui dirige notre sélection nationale de football, Raymond Domenech aka Monsieur Sourcil.

Je ne porte pas l’homme dans mon coeur malgré que sa façon de communiquer avec les médias soit intéressante et au fond plus bandante que celle d’un Jacques Santini (officiellement l’homme au débit de parole le plus lent au monde) ou d’un Roger Lemerre.

Mais bon la vraie raison de mon non amour envers Raymond se trouve sur le terrain de jeu.

C’est bien simple, depuis qu’il est à la tête de l’EDF, les vrais bons matchs doivent se compter sur les doigts de deux mains (oui heureusement, on en a quand même réaliser plus de 5 :))

Pas de plan de jeu, un entêtement à jouer avec 2 milieux défensifs en permanence (les frères siamois Toulalan et Lassana Diarra) et ce même à domicile contre les galactiques féroïens, une volonté de bien défendre avant de penser à attaquer etc etc…

D’ailleurs cette Une du journal l’Equipe, volontairement choquante, résume bien les choses !

unelequipe

Et puis bon il ne faut pas oublier que Raymond a un palmarès vierge comme Estelle Denis (non je déconne, Giuly et Pirès auraient perdu leur place à cause de cela).

Un vrai loser le Raymond ! Mais bon en France en général on aime bien ces  personnes là, ça fait des beaux seconds, on a toujours préféré un Poulidor à Michael Schumacher !

Après tout, Pierre de Coubertin et son célèbre « l’important n’est pas de gagner mais de participer » était bien français !

Et enfin, comme si cela ne suffisait pas à contribuer à ma hantise, il y a un adversaire en face et pas n’importe lequel.

La république d’Irlande se présente face à nous ! Invaincue en phase de poules (contrairement à nous), cette équipe a finie derrière l’Italie et a donc mérité le droit de disputer les barrages.

Composée de joueurs jouant pour la plupart en Premiere League, on y retrouve notamment quelques têtes connues des amateurs de football telles que John O’Shea (Manchester United), Damien Duff (Chelsea), Shay Given dans les buts (Manchester City) et la star de la sélection, Robbie Keane (Tottenham).

Certes, aucun parmi eux ne fait parti des favoris pour le ballon d’or de cette année, on est bien d’accord.

Mais il s’agit quand même de bons footballeurs de club, des mecs qui en général se donnent à fond sur un terrain et sont ainsi généralement adorés par leurs supporters.

Cette engagement total, c’est bien entendu ce qui attend l’EDF à Croke Park, stade de 80000 places à Dublin où les fans vont gueuler à en perdre la voix.

Petite séquence « frisson » avec cette vidéo montrant l’hymne irlandais chanté avant un match de Rugby face à l’Angleterre.

Et surtout l’Irlande possède un sélectionneur, un vrai, un mec qui a au moins une ligne à son palmarès, l’italien Giovanni Trappatoni, qui a quand même entrainé la Juve, le Milan AC et le Bayern.

Au irish fighting spirit a donc été ajoutée une culture de la gagne (ou plutôt une haine de la défaite) bien italienne.

Un cocktail assez redoutable, un peu comme l’équipe d’Angleterre qui n’a jamais aussi bien joué depuis que Fabio Cappello en a pris les rennes.

Pour faire simple, je pense qu’en inversant les deux sélectionneurs ce match n’aurait jamais eu lieu.

La France avec Trappatonni serait surement déjà au Mondial et l’Eire avec Domenech serait déjà en train de se tourner vers le rugby et le tournoi des 6 nations !

Le scénario qui me fait le plus peur est le suivant: un 0 à 0 tout moisi en Irlande, où l’EDF bute sur le mur qui risque de se trouver devant le but de Given.

Et un match retour au Stade de France dominé par l’EDF mais se terminant sur un 1 à 1 avec une frappe à la Mc Fadden versus Landreau (d’ailleurs la boulette de Lloris le week end dernier face à Cheyrou et l’Om ne m’a pas rassuré :)).

La seule bonne nouvelle à ce scénario serait le suicide en direct de Christian Jean Pierre, en prime sur TF1 :).

Mais bon, pour terminer sur des signes plus positifs, on a également des raisons de penser que nous serons à cette Coupe du Monde.

On a quand même un effectif impressionnant, notamment en attaque, des joueurs avec de l’expérience et on joue le match retour à domicile.

De plus, depuis l’affaire du clash Henry Versus Raymond (et les explications à peine crédibles de notre Titi national), on sent que les joueurs ont repris le pouvoir, comme l’avaient fait Thuram, Zidane et Makélélé en 2006.

Enfin, nous avions déjà défiés l’Irlande en 2005, avec un match décisif remporté là bas grâce à un but splendide d’Henry.

Raymond était déjà à la tête de notre sélection nationale, comme quoi impossible n’est pas gaulois.

Ayant vécu pendant 7 mois à Dublin, j’y ai gardé quelques amis Irlandais et de manière générale, ils sont inquiets.

Après tout c’est normal, nous sommes l’Equipe de France tout de même, et Raymond ou pas, ce n’est pas une île de 4 millions de fans de Guiness qui doit nous faire peur !

Allez les bleus, on est tous ensemble (pour citer une icône nationale)

Les irlandais eux ont U2 et les Pogues.

Il n’y pas à dire, même au niveau musical cette confrontation fait peur ! 😉