« J’ai testé pour vous »: perdre sa vie sociale avec Football Manager 2010

Plus jeune, j’avoue avoir passé de nombreuses heures devant mon écran d’ordinateur à jouer à la saga de l’Entraineur.

Ce jeu de gestion footballistique vous proposait de prendre en main le club de vos rêves et de lui faire découvrir les sommets !

Le tout à travers des écrans remplis de tableaux de statistiques et une interface assez austère.

Dans les premières éditions de l’Entraineur, les matchs de football prenaient la forme de bandeaux de texte vous décrivant ce qui se passait alors sur le terrain. Inutile de préciser qu’il fallait faire marcher son imagination. En gros, cela donnait un truc du genre:

« Zidane déborde sur son aile droite et se débarasse de son vis à vis »

« Zidane se remet sur son pied droit et adresse un centre millimétré »

« Ronaldo est à la lutte avec son défenseur »

« Ronaldo reprend le ballon de la tête »

« Buuuuuuutttttttttttttttttt »

Vu comme ça, ça ressemble fort au moyen age du jeux vidéos mais cela n’a pas empêché la franchise de fédérer des millions de fans à travers le monde.

En 2005, une équipe entière de personnes ayant travaillé sur ce jeu décide de partir et de créer leur propre jeu de gestion footballistique: Football Manager.

A ce jour, là série de l’Entraineur existe toujours mais un nombre incroyables de fans (dont moi) est resté fidèle à cette équipe de développement et est passé chez l’ennemi en adoptant Football Manager comme nouveau gourou de la secte des heures perdues devant son PC.

Football Manager 2005 proposait comme principale innovation un moteur 2D pour assister aux matchs ce qui rendait le jeu encore plus addictif.

J’ai par la suite arrêté de jouer à ce jeu (et aux jeux vidéos de manière générale hormis un PES ou Fifa entre potes).

C’est alors qu’au mois d’Octobre dernier, j’ai eu l’occasion de tester le nouvel opus tout juste sorti, Football Manager 2010.

Ayant un peu de temps à y consacrer et étant curieux de voir l’évolution d’une des mes franchises de jeux vidéos favorites, j’ai donc lancé l’installation sur mon disque dur.

Après quelques heures de jeux, quelques nuits blanches ou presque et deux saisons avec Porto, je me suis rendu à l’évidence: « quasiment rien n’a changé ».

La grande nouveauté de cette année est un moteau graphique tout nouveau vous proposant de profiter au maximum de ce qui se passe sur le terrain. Mouais…. Sur que par rapport à l’ancien système, c’est le nirvana mais au final, le moteur graphique doit être celui d’un jeu de foot de Megadrive :).

L’interface est également nouvelle  pour moi (par rapport à l’édition 08 et 09 je ne sais pas par contre) et après un petit temps d’adaptation, on navigue assez facilement entres les menus.

Une fois de plus, vous aurez la possibilité de tout gérer ou presque de A à Z: le budget transfert, l’entrainement de vos joueurs, les voyages à travers le monde de vos recruteurs, la tactique de match, les conférences de presse…

D’ailleurs les conférences de presse constituaient une nouveauté pour moi. Au final assez décevantes, les premières fois on est tout content d’y assister et petit à petit on y envoi l’entraineur adjoint étant donné que les questions des journalistes sont toujours les mêmes (et ils ont toujours autant la capacité à déformer vos propos, comme dans la vraie vie des médias vous me direz :)).

Pas de révolution en vue donc. Comme chaque année, Football Manager se contente de petits ajouts et d’une mise à jour de la base de données.

Mais quand je disais plus haut que rien n’avait changé, cela concerne également l’addiction que provoque ce jeu. Une vraie drogue. Toujours la même incapacité à quitter le jeu une fois lancé. Et toujours cette dernière phrase: « allez encore un match et j’arrête ». Et au final vous vous déconnectez 3 heures plus tard. Pire que la clope Football Manager !

Ce jeu est dangereux pour votre vie sociale 🙂

Pour ma part, j’ai désinstallé le jeu afin de ne pas être tenté d’y retourner à l’occasion.

Cela dit je le conseille aux fans de foot (célibataires et sans enfant si possible) qui auraient de nombreuses heures à tuer ! Dans ce cas là, Football Manager est toujours un fidèle compagnon sur lequel on peut compter 🙂

Publicités

James Murphy et LCD Soundsystem de retour en 2010

Il y a deux types de contacts Facebook. Ceux qui vont vous informer qu’ils ont mangé des carottes râpées à 12h et ceux qui vous annoncent la sortie d’un nouvel album en mars 2010, comme ça, l’air de rien !

James Murphy, leader du groupe New Yorkais LCD Soundsystem fait heureusement pour moi et d’autres milliers de personnes partie de la seconde catégorie.


Pour ma part, LCD Soundsystem fait indiscutablement partie des groupes les plus excitants des années 2000. Mené d’une main de fer par James Murphy, l’anti star charismatique par excellence. Approchant la quarantaine, la bedaine, on ne peut pas vraiment dire qu’il ait le look d’une rock star.

Leur premier album (éponyme) sorti en 2005 avait déjà énormément fait de bruit et avait constitué un coup de foudre auditif immédiat pour ma part. Il s’agissait d’un double album contenant certaines pépites dont les tubes à Dancefloor « Daft Punk is playing at my house », « Tribulations » et la génialissime « Losing my edge » que je vous propose en écoute ci dessous.

Ce double album était malheureusement assez inégal sur la durée, avec quelques morceaux relativement décevants comparés aux sommets présentés plus haut.

La consécration arriva en 2007 avec la sortie de l’album « Sound of Silver » acclamé par la critique mondiale (en France, album de l’année pour le magasine des Inrocks).

Tout en conservant son style bien particulier, LCD Soundsystem nous offrait là un vrai album de la maturité. Plus court (un seul CD), plus concis, plus efficace, plus homogène.

Un vrai sans faute où les tubes tels que « North American Scum » cotoient un véritable hymne à l’amitié « All my Friends » et la plus belle déclaration d’amour au New York post 11 Septembre, la splendide « New York I love you but you bringing me down« .

Malheureusement, fin 2008, James se montrait plus que dubitatif sur l’avenir de son groupe, allant même jusqu’à annoncer que plus aucun album ne verrait le jour sous le nom de LCD Soundsystem.

Quelle ne fut pas ma joie d’apprendre au mois d’Aout dernier que James avait donné une interview au magasine Mojo annonçant la sortie d’un 3ème opus en mars 2010.

La confirmation officielle est intervenue en septembre 2009 sur Facebook. Le compte « LCD Soundsystem » existait déjà depuis quelques années (j’étais un des tous premiers fans) mais au final le groupe ne s’en servait absolument jamais.

Le 29 septembre dernier, voici ce que les fans ont pu lire sur leur page d’accueil:

LCD Soundsystem is currently finally getting control of this inane facebook page which we didn’t even know about. boo. it’s fun to be on yr heels! yay!

suivi dans la foulée d’un:

to respond to stuff: i think new album in march. so there. in studio as we speak (type) waiting for something to get edited and got an email that i can now access this thing. so there. thanks for the niceness, etc. blah j

Confirmation officielle donc de la sortie du prochain album aux alentours de mars 2010. Mais bon, ce qui me fait vraiment plaisir dans cette histoire c’est qu’on se rend compte que le band ne semble pas encore trop maitriser Facebook. Les autres groupes que je suis sur ce réseau social nous font souvent parvenir des communiqués plus officiels et qui me font rarement bonne impression. Avec James en revanche, on a l’impression qu’il s’agit d’un de nos potes, qui découvrirait Facebook et qui ne ferait aucun effort sur la mise en forme !

Pendant quelques jours le band a d’ailleurs été très actif avec de nombreux posts (comme toutes les personnes arrivant sur Facebook). Depuis quelques semaines, ça c’est calmé (dernier post datant du 12 novembre dernier) mais nul doute que les informations vont continuer à nous parvenir au compte goutte d’ici mars prochain.

On sait que l’univers de l’album est cette fois délocalisé, James laissant NYC de côté pour nous plonger cette fois ci à Las Vegas.

L’attente sera longue d’ici là mais après avoir cru que ce groupe avait rendu l’âme, tout cela n’a plus aucune importance pour les fans de LCD Soundsystem; they are back !

Myspace de LCD Soundsystem

La playlist du Vendredi (27/11/09)

3ème numéro de la playlist du vendredi ! Au menu cette semaine, un spécial USA: Grizzly Bear / Kings of Leon / The National / Turner Cody / The Killers

 

 

Grizzly Bear: groupe américain donc, from Brooklyn. Leur 4ème album, Veckatimest, sorti cette année a reçu un superbe accueil de la part de la presse mondiale. Personnellement il m’a laissé de marbre, loin d’être aussi dangereux qu’un ours (en référence au nom du groupe pour les personnes ayant du mal avec l’anglais :)). En revanche le single Two Weeks, que l’on peut entendre chez nous dans la publicité pour la Peugeot 5008, est plutôt sympa et reste bien dans la tête. Le clip en revanche est assez space, un peu comme la musique du groupe au final !

Myspace de Grizzly Bear

Grizzly Bears: Two weeks

 

 

Kings of Leon: il est important de se souvenir que quelques années en arrières, les Kings of Leon formaient un groupe des plus intéressants. Leurs deux premiers albums m’avaient beaucoup plu à l’époque. Malheureusement la tournure prise par la suite m’a moins convaincue, avec une influence de U2 trop présente et sans intérêt. Néanmoins, bien leur a pris financièrement parlant puisqu’ils cartonnent au Royaume Uni, Irlande et Australie notamment. En revanche, ils sont plutôt boudés dans leur pays, notamment à cause du fait que leur musique n’ait plus aucun lien avec leur lieu d’origine, Nashville Tennessee. Voici donc le morceau Bucket, ici du second album du groupe, Aha Shake Heartbreak.

Myspace de Kings of Leon

Kings of Leon: Bucket

 

 

The National: band en provenance directe de l’Ohio. Un de mes groupes préférés à l’heure actuelle. Assez sombre, plutôt new wave, une batterie qui claque bien, une basse présente… Mais The National c’est surtout une voix, celle de Matt Berninger. Et quelle voix mes amis ! Vous avez surement déjà entendu le fameux Fake Empire qui était notamment un des tubes officiels de la campagne électorale de Barack Obama. Voici donc Santaclara, extrait de l’EP Virginia. Si vous aimez, ruez vous d’urgence sur les albums Alligator et surtout le splendide Boxer sorti en 2007  et dont la pochette illustre cet article.

Myspace de The National

The National: Santaclara

 

 

Turner Cody: auteur compositeur New Yorkais. Découvert par hasard cette année dans la Soundtrack du film Un prophète de Jacques Audiard. Un style dylanesque,  j’adhère.

Myspace de Turner Cody

Turner Cody: Corner of my room

 

 

The Killers: inutile je pense de présenter un groupe de cette envergure. J’ai toujours un peu de mal à savoir ce que je pense réellement de the Killers. Pas vraiment ma tasse de thé mais sur quelques morceaux ils sont vraiment capables de m’épater (notamment la magnifique Goodnight Travel Well, morceau de clôture du dernier album). Je vous propose aujourd’hui une reprise du morceau Shadowplay du mythique groupe Joy Division. Bien évidemment moins bonne que l’originale (Ian Curtis quoi), je trouve qu’ils s’en sortent quand même très bien. De plus, le clip nous présente de nombreux extraits du film Control (à voir absolument), film retraçant le parcours de Joy Division et de son leader charismatique. En noir et blanc, la classe !

Myspace de The Killers

The Killers: Shadowplay

 

 

A la semaine prochaine et bon week end à vous tous 😉

Frédéric Lefebvre, risée de Twitter

attention la riposte va faire mal !

C’est l’évènement français du moment sur Twitter, Frédéric Lefebvre y a créé son compte hier après midi !

Un sacré retournement de veste quand on repense à cette déclaration à propos du service de micro blogging: « les mini messages de Twitter c’est pour faire chic, ce n’est pas là que ça se passe ».

Cependant le compte de Frédéric Lefebvre est déjà suspendu à l’heure actuelle ! Pour reprendre les mots de Twitter: « Sorry, the profile you were trying to view has been suspended due to strange activity » 🙂

Frédéric a donc rejoint la communauté de Twitter quelques jours à peine après le lancement de la version française du site (un petit problème avec l’anglais Frédo ?).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la nouvelle n’est pas passée inaperçue et que l’accueil a été des plus « chaleureux ».

Ce qui m’a le plus frappé, c’est le nombre de « listes » (une des dernières nouveautés du site) où apparait déjà Frédo et surtout les qualificatifs très cordiaux qui y sont utilisés:

  • tocard
  • mes têtes à claques
  • cassetoipauvrecon
  • connards
  • boulets-inutiles
  • pédophiles-pirates
  • odeurs de wc
  • blaireaux du web
  • crétins des alpes
  • …..

A l’heure où je rédige cet article, on référence déjà 176 listes et plus de 700 followers pour Frédéric.

Un succès total dont se félicite le porte parole de l’UMP sur son Facebook (décidément très tendance le Frédo); « C’est assez drôle de voir comment ils m’attendaient avec impatience sur Twitter ! en quelques heures déjà plus de 600 followers…. à la hauteur de ce que j’imaginais pour nombre d’entre eux, parfois drôles (voir les listes), parfois moins. L’outil est amusant. Finalement en quelques mois c’est aussi là que ça se passe ! »

Pour le moment, Frédo a tweeté 8 fois, notamment pour remercier ses « admirateurs » virtuels avec des messages à l’ironie à peine dissimulée: « vous êtes formidables … et drôles en plus ! Quelle imagination fertile !! »

Heureusement, certains contacts ont été plus amicaux, notamment avec Christine Boutin qui l’a accueilli à bras ouverts sur Twitter.

Twitter nous donne ainsi un véritable accès à la vie politique avec des hommes politiques nous faisant partager leur quotidien. C’est ainsi que j’ai appris aujourd’hui que Christine Boutin avait déjeuné Rama Yade hier midi, super non ? 🙂

En tout cas Christine se fait battre à plat de couture en terme de notoriété par Frédéric. Présente sur Twitter depuis le 17 novembre (elle aussi elle ne parle pas anglais ? :)), elle ne compte à l’heure actuelle que 220 followers.

Maintenant on attend avec impatience l’arrivée sur Twitter de Jacques Séguéla dont on peut parier que l’accueil serait lui aussi « chaleureux » et « amical » après de telles déclarations:

Il en a également remis une couche hier sur le plateau du Grand Journal sur Canal + en incitant à boycotter Google ! Rien que ça 🙂

 

MAJ du 27/11/09: Frédéric Lefebvre a récupéré son compte Twitter, il est donc de retour 🙂

Pour suivre Frédéric Lefebvre sur Twitter

Sources: l’ensemble des personnes que je follow sur Twitter et qui ont parlé de Frédéric 🙂

La chaine Sci-Fi nous présente son nouveau spot TV

Sci-Fi est une chaine de TV américaine appartenant au groupe NBC Universal et diffusée en France dans le bouquet Canal Satellite depuis 2005.

Les thèmes de prédilection des programmes sont la science fiction, l’horreur et le paranormal.

En vous rendant sur le site internet de la chaine (ou cliquez sur l’image as usual), vous aurez notamment accès à la programmation complète avec notamment les séries Heroes, Battlestar Galactica ou encore Lois et Clark (sacré retour en enfance ça :)).

Je vous parle aujourd’hui de cette chaine de télévision car je suis tombé sur leur dernier spot TV visible aux Etats Unis qui est vraiment réussi, drôle et met en plus en scène un acteur français, Dominique Pinon, acteur présent dans tous les films de Jean Pierre Jeunet tels que Amélie Poulain et Un long dimanche de fiançailles mais aussi dans Alien 4 (pas réalisé par Jeunet celui là heureusement :)).

Ce spot TV présente donc un homme dont la vie professionnelle n’est pas une franche réussite et dont le seul animal de compagnie se résume à un chien déterminé à ne rien faire de ses journées à part détériorer la maison.

Dominique Pinon décide de créer une machine permettant à son chien d’adopter un comportement humain et d’être capable d’aller bosser à sa place.

Le résultat est franchement excellent.

Dans le même style de spots TV humoristiques, la chaine s’était déjà illustrée avec un sketch présentant deux hommes voulant entrer dans un club branché.

Vivement que France 3 adopte un style aussi drôle et décapant pour sa chaine 🙂

 

 

Sources:

Prenez une douche avec vos chemicals !

Présentation d’un spot TV en faveur d’un site Internet: www.peopleagainstdirty.com

Derrière ce message: « tous contre la saleté » se trouve la société américaine Method qui  se vante de commercialiser des produits d’entretien (personnel et de la maison) »clean ».

Ce spot TV nous présente donc une charmante demoiselle nettoyant sa salle de bains à l’aide d’un produit d’entretien. Les chemicals se mettent donc à la tâche et nettoient la baignoire de fond en comble.  Ravie du résultat, notre héroine  décide ensuite de prendre une douche. Malheureusement pour elle, les chemicals sont toujours présents et veulent assister au « show » (inutile de vous faire un dessin je pense :)).

Le but est donc de montrer que certains produits sont dangereux et peuvent rendre votre salle de bain ou votre visage encore plus sale qu’avant l’utilisation de ces dits produits; « when did clean become so dirty ? »

Le résultat vidéo est en tout cas plutôt intéressant et humoristique je trouve. Le message en lui même ne nous apprend pas grand chose par contre 😉

Source:

La playlist du Vendredi (20/11/09)

Au programme de ce second numéro très rock : Them Crooked Vultures / Black Mountain / Led Zeppelin / Nirvana / Pearl Jam

Them Crooked Vultures: en quelque sorte la dream team du rock ! Jugez plutôt le CV des participants ! Josh Homme (leader des Queens of the Stone Age) au chant et à la guitare, Dave Grohl (Nirvana & Foo Fighters) à la batterie et John Paul Jones (Led Zeppelin quoi) à la basse. Si c’est pas la classe ça. Ils ont joué cet été à Rock en Seine sous le pseudonyme « les petits pois » et leur album (dont la pochette illustre cet article) est disponible depuis le 17 novembre. Une belle tuerie, dont voici un extrait, le morceau Elephants, en live at Brixton Academy. Attention les oreilles, ça déménage sévère !

Myspace de Them Crooked Vultures

Them Crooked Vulture: Elephants


Black Mountain: un excellent groupe de rock from Vancouver, Canada. Leur album « In the future » sorti en 2008 avait été une révélation pour moi. Un son très 70’s, très sombre et lumineux à la fois (j’adore ce type de phrases dans les reviews musicales :)), des gros riffs de guitare comme on les aime et un double chant masculin féminin. A découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore fait !

Myspace de Black Mountain

Black Mountain: Queens will play

Led Zeppelin: sérieusement, il faut encore présenter un monument pareil ?  Par contre le morceau en question ne fait clairement pas partie des oeuvres les plus connues du Zeppelin et j’aurais envie de dire à tort.

Site officiel de Led Zeppelin

Led Zeppelin: No Quarter

Nirvana: à l’honneur cette semaine dans la playlist, le live at Reading 92 disponible depuis le 2 novembre dernier en version CV + DVD. De l’avis général des fans de Nirvana, il s’agit d’un des tous meilleurs concerts donnés par le groupe de Kurt qui ce soir là était notamment arrivé sur scène en chaise roulante ! Je vous propose donc cette vidéo Youtube où s’enchainent les deux titres d’ouverture du concert; Breed / Drain you

Où acheter ce super live ?

Nirvana: Breed / Drain You

Pearl Jam: groupe américain from Seatle, USA. Groupe majeur des années 90, Pearl Jam a récemment sorti une version remasterisée de son album majeur « Ten » (et un nouvel album aussi). L’occasion de se rendre compte que cet album datant de 1991 n’avait pas pris une seule ride. Emmené par Eddie Vedder au chant (à qui l’on doit également la soundtrack d’Into The Wild), Pearl Jam est notamment adulé pour la qualité de ses lives. Jugez en par vous mêmes avec cette version live de Black, morceau majeur de l’album Ten.

Site officiel de Pearl Jam

Pearl Jam: Black (live 2005)

Bon week end à tous ! 😉