Playlist de l’année 2009

cliquez sur l'image !

Comme promis, voici donc venue ma playlist de l’année 2009. Une année un peu décevante au niveau des albums mais riche en titres efficaces.

Tracklist:

1. Stuck In the Sound – Zapruder: morceau d’ouverture de leur album Shoegazing Kids, limite instrumental, tellement solide comme fondation que je le reprends également en ouverture de cette playlist.

2. The Horrors – Scarlet Fields: un album plutôt épatant des Horrors dont le style a bien évolué. La ligne de basse de ce morceau me hante encore.

3. Sparklehorse – Revenge: tout simplement parce que je trouve ce titre assez magnifique

4. Peter Doherty – 1939 Returning: histoire de ne pas oublier que derrière le drogué se cache quand même un sacré artiste et compositeur comme nous l’a brillamment rappelé son album solo Grace Wasteland.

5. The XX – Heart Skipped a Beat: l’un des plus gros buzz de l’année 2009. Pas forcément mérité selon moi sur l’album en lui même. Ce titre là en revanche m’a plus que conquis.

6. Fever Ray – Keep the Streets Empty for me: mon groupe coup de coeur de 2009. L’album est mon album de l’année et ce titre est juste sublime et je pèse mes mots. En plus un petit solo à la flute de Pan ça ne court pas les rues :). Et cette voix…

7. Animal Collective – My Girls: dans la catégorie gros buzz rock indé des années 2000 que je ne m’explique pas, Animal Collective gagnent surement haut la main. Leur dernier album ne m’a toujours pas convaincu même si ce titre possède un je ne sais quoi qui m’intrigue et qui fait que je l’ai souvent écouté en 2009.

8. Arctic Monkeys – Dance Little Liar: issu de leur dernier album Humbug, produit en partie par Josh Homme. Un titre assez calme (comme l’album remarquez) mais à la tension palpable et au final plutôt agité. Très caractéristique du nouveau style des Singes.

9. Them Crooked Vultures – Scumbag Blues: Josh Homme justement, à l’origine du projet rock le plus excitant de l’année passée. Album un tantinet décevant mais quelques titres sortent du lot et déménagent sévère. C’est le cas de ce Scumbag Blues ultra explosif. De plus, la basse de John Paul Jones y est mise en avant ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas sur le reste de l’album.

10. Jay Reatard – It aint gonna save me: Petit clin d’oeil à Jay qui nous a quitté la semaine dernière à seulement 28 ans. Du bon punk comme on n’en fait malheureusement plus beaucoup. Un vrai artiste rock que j’aurai aimé voir en live.

11. The Black Lips – Short Fuse: Jay parti, il nous reste heureusement encore ces gros branleurs que sont les Black Lips.

12. Kasabian – Vlad the Impaler: pour les avoir vu en live deux fois cette année, je peux vous assurer qu’il s’agit d’un titre bien efficace en live. De plus le clip est surement le meilleur que j’ai vu cette année. Get Loose Get Loose !

13. Gui Boratto – Opus 17: fameux DJ Brésilien dont j’aurai beaucoup écouté l’album en 2009. Voici donc 7mn d’instru pour la touche électro de cette playlist. La pochette de l’album quant à elle est la plus réussie de l’année.

14. Phoenix – Love Like a Sunset: la grosse claque du dernier album de nos frenchies. Un titre long (plus de 7mn) et porté par des sons électros qu’on attribuerait plus à Justice ou Daft Punk. Magnifique réussite !

15. Memory Tapes – Bicyle: découvert en toute fin d’année, ce titre conclut cette playliste de façon magistrale. Un peu de mal à décrire ce son si particulier, le mieux ça reste encore de l’écouter :).

Sinon la Playlist du Vendredi revient la semaine prochaine après quelques semaines d’absence.

ps: cliquer sur l’image de l’article, une surprise vous y attend 😉

Publicités

Arctic Monkeys – Web Transmission 2009

un petit cadeau de Noël de la part des singes !

Afin d’assurer la promotion de leur troisième album « Humbug » et d’entretenir le buzz, les Arctic Monkeys avaient balancé cet été sur la toile quelques extraits d’un mini concert intitulé Web Transmission 2009.

En guise de cadeau de Noël, la chose est désormais disponible dans son intégralité (20mn). On y retrouve les morceaux phares d’un des meilleurs albums de 2009.

En tout cas j’aime beaucoup la réalisation ! Chapeau !

Enjoy !

La playlist du Vendredi (19/12/09)

Vous vous en êtes surement rendu compte mais cette semaine les températures sont passées en négatives même en journée, il neige un peu partout en France, bref, c’est la vague de grand froid comme aiment nous le rappeler nos médias.


Pour marquer l’occasion, la Playlist du Vendredi sera donc composée de groupes en provenance du Canada, des pays scandinaves et un petit américain venu se taper l’incruste dans cet igloo musical. Une playlist givrée mais chaleureuse également, tant certaines de ces chansons polaires peuvent nous réchauffer instantanément le coeur. Voici donc le kit de survie idéal pour lutter contre la déprime ambiante.

Arcade Fire: assurément un de mes groupes préférés des années 2000. Le morceau présenté aujourd’hui est le morceau d’ouverture de leur premier coup de génie (l’album Funeral). Je crois que je me rappellerais à vie de cette première écoute en 2005. Un coup de coeur immédiat comme il en arrive malheureusement que rarement ! Neighbohood #1 (Tunnels) raconte l’histoire de deux amoureux dont les maisons sont séparés par la neige: And if the snow buries my /my neighborhood /And if my parents are crying / then I’ll dig a tunnel /from my window to yours /yeah a tunnel from my window to yours.

Pour info, le troisième album du groupe sortira aux alentours de mars 2010.

Myspace d’Arcade Fire

Arcade Fire: Neighborhood # 1 (Tunnels)

Sigur Ros: Sigur Ros (impossible à écrire correctement à cause d’un accent sur le O de Ros :)) est un groupe islandais qu’on pourrait associer au mouvement musical du post rock ! Groupe assez barré qui a même inventé sa propre langue ce qui donne en général des titres d’albums ou de chansons assez improbables (du genre: « tu as écouté Inni mer syngur vitlesingur ? :). Je n’ai jamais réellement accroché à leurs univers mais il y a un morceau que j’apprécie beaucoup sur leur dernier album (dont je n’écrirai pas le nom à coucher dehors). Il s’agit en fait du morceau d’ouverture, pour une fois sobrement intitulé Gobbledigook. J’imagine que mon attirance pour ce morceau doit venir des percussions endiablées (et non pas de la pochette de l’album ! )

Myspace de Sigur Ros

Sigur Ros: Gobbledigook



Bon Iver: difficile avec un nom pareil de ne pas figurer dans une playlist « hiver » 🙂 ! Bon Iver est un groupe américain à qui on doit le sublime For Emma Forever Ago, sorti en 2008. Le thème principal de l’album étant la rupture avec une petite amie, j’admets qu’on a connu plus gaie comme ambiance ! Je trouve en revanche que l’atmosphère qui se dégage de ce disque est très hivernale, du genre guitare acoustique à côté de la cheminée ! Plusieurs morceaux de l’album auraient pu selon moi appuyer sans problème les images d’un Into The Wild de Sean Penn ! Bon après la voix est assez particulière et ne laisse pas indifférent, on aime ou on déteste.

Myspace de Bon Iver

Bon Iver: Re: Stacks

Röyksopp: ce duo norvégien fait parler de lui depuis plusieurs années déjà, notamment avec leur premier album Melody A.M qui avait connu un succès d’estime en 2001. L’album Junior sorti il y a quelques mois m’a en revanche laissé de marbre. Aujourd’hui je vous propose un morceau de l’album The Understanding ! Il s’agit d’Alpha Male, une merveille de 8mn. Une électro glacée qui pourrait pourtant vous faire danser jusqu’au petit matin.

Myspace de Röyksopp

Röyksopp: Alpha Male

Fever Ray: Il s’agit du projet solo de la Suédoise Karin Dreijer, chanteuse de The Knife. Cette charmante suédoise a donc sorti un album éponyme cette année, une bien belle surprise par ailleurs que je vous recommande vivement (un cadeau de Nöel plutôt sympa ;)). Voici donc Seven, une des 10 pépites que contient l’album.

Myspace de Fever Ray

Fever Ray: Seven

Il s’agit de la dernière playlist de 2009, la prochaine livraison aura lieu début janvier 2010 😉

La playlist du Vendredi (11/12/09)

30 ans ça se fête !

Le 14 décembre 1979 sortait un album qui allait changer à tout jamais l’histoire de la musique avec un grand M !

Car même assimilé au mouvement punk, le style des Clash c’était plus que deux accords simplistes à la guitare comme pouvaient le faire les Sex Pistols et autres Ramones (deux groupes que j’aime beaucoup également au passage).

Ce faux double album (19 titres mais finalement présentés sur un seul CD afin qu’il soit vendu moins cher; et oui les gaillards pensaient à leur fans, en ces temps actuels ça parait aberrant) voyait les Clash au sommet de leur forme et de leur créativité musicale : punk, funk, reggae, rock, ska, pop, jazz….. tout y est passé sur ses 19 titres formant une sorte de testament du rock à la veille des années 80 (claviers et sons électro).

Dans 3 jours, London Calling et sa pochette mythique (voyant Paul éclater sa basse lors d’un live) aura donc 30 ans et il était difficile de ne pas leur consacrer cette playlist du Vendredi.

Au programme donc 5 titres issus de cet album magique ! J’ai choisi volontairement de ne pas y mettre le légendaire titre éponyme car connu de tous (enfin je l’espère pour vous ! :))

Brand New Cadillac

Un des titres les plus rock de l’album !  Il s’agit en fait d’une reprise de Vince Taylor. Très entrainant et la guitare de Mick Jones fait des merveilles !

Rudie can’t fail

Assurément l’un des meilleurs titres de l’album. La touche reggae y est présente et bien qu’étant récalcitrant à ce genre, j’adore ce morceau. Elle raconte l’histoire d’un jeune garçon critiqué pour son incapacité à devenir un adulte responsable.

Guns of Brixton

Tout débute par un riff de basse qui je l’espère figure dans toute méthode d’apprentissage digne de ce nom de ce superbe instrument. Composé et interprété par Paul, ce titre fait sans aucun doutes des sommets de London Calling. Et ce premier couplet qui vient vous mettre un énorme coup dans la gueule : When They Kick At Your Front Door / How You Gonna Come? / With Your Hands On Your Head  /Or On The Trigger Of Your Gun

Death or Glory

Ce morceau a beau être un joli trentenaire, il semble encore plus en phase avec notre époque que les morceaux actuels ! The Clash y explique le gachis orchestré par l’industrie musicale et par les majors accusées de ne prendre aucun risque concernant l’innovation musicale.

Train in Vain

On retrouve Mick Jones au chant sur ce morceau de clôture de London Calling. Initialement ce morceau ne devait pas figurer sur l’album mais être offert comme cadeau de promotion d’un numéro du NME ! Belle histoire et bonne nouvelle qu’il figure au final sur l’album, vous donnant une grande envie d’appuyer sur le bouton Play de votre chaine Hi-Fi et de relancer l’album.

Afin de fêter cet anniversaire, une nouvelle version de London Calling est disponible depuis peu chez les disquaires. Agrémentée de quelques bonus, je ne vous la conseille pas franchement, surtout si vous possédez déjà comme moi un exemplaire de London Calling à la maison.

Pour le même prix, ruez vous plutôt sur le DVD du film Rude Boy qui nous présente la vie d’un roadie du groupe !

Bon week end à vous tous et à la semaine prochaine !

La playlist du Vendredi (04/12/09)

Il a de quoi être fier notre coq !

Après la playlist de la semaine dernière consacrée aux Etats Unis, je vais rétablir l’équité avec cette playlist 100% baguette et béret. Histoire de rappeler que musicalement, la France ce n’est heureusement pas que Christophe Mahé, Yannick Noah ou Johnny Halliday.

Bon par contre j’avoue que tous les groupes présentés chantent en anglais mais bon il s’agit là d’un débat vieux comme le monde et je dois reconnaitre que rares sont les chansons en français qui me plaisent.

Phoenix: 2009 aura été une belle année pour les versaillais qui avec leur 4ème album ont réussi à conquérir les Etats Unis, performance ultra rare pour un groupe frenchie. Il faut dire que « Wolfgang Amadeus Phoenix » est un pur album de pop electro contenant plusieurs sommets musicaux tels que Liztomania, Love Like a Sunset (tuerie) ou encore 1901. C’est justement 1901 que je vous propose cette semaine, en version live dans le show de Letterman (une institution au USA et la meilleure publicité possible pour un band) en juin dernier.

Myspace de Phoenix

Phoenix: 1901

The Bewitched Hands on the top of our heads: alors certes ce groupe rémois n’a pas opté pour la facilité au moment de choisir le nom du band. Pour des raisons de commodité, on se contentera de les appeler les Bewitched Hands ! Produits par Yuksek, je vous propose aujourd’hui leur reprise du tube Tonight du DJ rémois. Jetez également un oeil à leur Myspace où la pépite Work vous attend 😉

Myspace de the Bewitched Hands on the top of our heads

The Bewitched Hands on the top of our heads: Tonight (Yuksek cover)

Yeti Lane: groupe dont j’ai appris l’existence cette après midi donc difficile d’en faire une description :). Recommandé par une source plus qu’experte dans le domaine musical, vous pouvez lancer l’écoute sans risque d’endommager vos oreilles ! En plus le clip est sympa, que demandez de plus ?

Myspace de Yeti Lane

Yeti Lane: Lonesome George

Stuck in the Sound: groupe parisien qui a sorti en début d’année son second album. Après un premier opus sympa mais irrégulier, les Stuck in the Sound ont enclenché la deuxième et se sont sacrément détachés des autres groupes français. « Shoegaze Kids » possède son propre son malgré les références (plutôt flatteuses) aux Pixies et autre Nirvana. Voici donc le clip de Ouais véritable tube de l’album et au clip reflétant bien l’ambiance du disque, sombre et violente.

Myspace de Stuck in the Sound

Stuck in the Sound: Ouais

M83: groupe en provenance d’Antibes. Mené par Anthony Gonzalez, leur dernier album date de 2008, le très pop 80’s « Saturdays = Youth« . Voici donc le clip du single Kim and Jessie, le genre de chansons qui nous replongent direct en adolescence lors de nos premiers amours.

Myspace de M83

M83: Kim and Jessie


Bon week end à tous et à la semaine prochaine !

James Murphy et LCD Soundsystem de retour en 2010

Il y a deux types de contacts Facebook. Ceux qui vont vous informer qu’ils ont mangé des carottes râpées à 12h et ceux qui vous annoncent la sortie d’un nouvel album en mars 2010, comme ça, l’air de rien !

James Murphy, leader du groupe New Yorkais LCD Soundsystem fait heureusement pour moi et d’autres milliers de personnes partie de la seconde catégorie.


Pour ma part, LCD Soundsystem fait indiscutablement partie des groupes les plus excitants des années 2000. Mené d’une main de fer par James Murphy, l’anti star charismatique par excellence. Approchant la quarantaine, la bedaine, on ne peut pas vraiment dire qu’il ait le look d’une rock star.

Leur premier album (éponyme) sorti en 2005 avait déjà énormément fait de bruit et avait constitué un coup de foudre auditif immédiat pour ma part. Il s’agissait d’un double album contenant certaines pépites dont les tubes à Dancefloor « Daft Punk is playing at my house », « Tribulations » et la génialissime « Losing my edge » que je vous propose en écoute ci dessous.

Ce double album était malheureusement assez inégal sur la durée, avec quelques morceaux relativement décevants comparés aux sommets présentés plus haut.

La consécration arriva en 2007 avec la sortie de l’album « Sound of Silver » acclamé par la critique mondiale (en France, album de l’année pour le magasine des Inrocks).

Tout en conservant son style bien particulier, LCD Soundsystem nous offrait là un vrai album de la maturité. Plus court (un seul CD), plus concis, plus efficace, plus homogène.

Un vrai sans faute où les tubes tels que « North American Scum » cotoient un véritable hymne à l’amitié « All my Friends » et la plus belle déclaration d’amour au New York post 11 Septembre, la splendide « New York I love you but you bringing me down« .

Malheureusement, fin 2008, James se montrait plus que dubitatif sur l’avenir de son groupe, allant même jusqu’à annoncer que plus aucun album ne verrait le jour sous le nom de LCD Soundsystem.

Quelle ne fut pas ma joie d’apprendre au mois d’Aout dernier que James avait donné une interview au magasine Mojo annonçant la sortie d’un 3ème opus en mars 2010.

La confirmation officielle est intervenue en septembre 2009 sur Facebook. Le compte « LCD Soundsystem » existait déjà depuis quelques années (j’étais un des tous premiers fans) mais au final le groupe ne s’en servait absolument jamais.

Le 29 septembre dernier, voici ce que les fans ont pu lire sur leur page d’accueil:

LCD Soundsystem is currently finally getting control of this inane facebook page which we didn’t even know about. boo. it’s fun to be on yr heels! yay!

suivi dans la foulée d’un:

to respond to stuff: i think new album in march. so there. in studio as we speak (type) waiting for something to get edited and got an email that i can now access this thing. so there. thanks for the niceness, etc. blah j

Confirmation officielle donc de la sortie du prochain album aux alentours de mars 2010. Mais bon, ce qui me fait vraiment plaisir dans cette histoire c’est qu’on se rend compte que le band ne semble pas encore trop maitriser Facebook. Les autres groupes que je suis sur ce réseau social nous font souvent parvenir des communiqués plus officiels et qui me font rarement bonne impression. Avec James en revanche, on a l’impression qu’il s’agit d’un de nos potes, qui découvrirait Facebook et qui ne ferait aucun effort sur la mise en forme !

Pendant quelques jours le band a d’ailleurs été très actif avec de nombreux posts (comme toutes les personnes arrivant sur Facebook). Depuis quelques semaines, ça c’est calmé (dernier post datant du 12 novembre dernier) mais nul doute que les informations vont continuer à nous parvenir au compte goutte d’ici mars prochain.

On sait que l’univers de l’album est cette fois délocalisé, James laissant NYC de côté pour nous plonger cette fois ci à Las Vegas.

L’attente sera longue d’ici là mais après avoir cru que ce groupe avait rendu l’âme, tout cela n’a plus aucune importance pour les fans de LCD Soundsystem; they are back !

Myspace de LCD Soundsystem

La playlist du Vendredi (20/11/09)

Au programme de ce second numéro très rock : Them Crooked Vultures / Black Mountain / Led Zeppelin / Nirvana / Pearl Jam

Them Crooked Vultures: en quelque sorte la dream team du rock ! Jugez plutôt le CV des participants ! Josh Homme (leader des Queens of the Stone Age) au chant et à la guitare, Dave Grohl (Nirvana & Foo Fighters) à la batterie et John Paul Jones (Led Zeppelin quoi) à la basse. Si c’est pas la classe ça. Ils ont joué cet été à Rock en Seine sous le pseudonyme « les petits pois » et leur album (dont la pochette illustre cet article) est disponible depuis le 17 novembre. Une belle tuerie, dont voici un extrait, le morceau Elephants, en live at Brixton Academy. Attention les oreilles, ça déménage sévère !

Myspace de Them Crooked Vultures

Them Crooked Vulture: Elephants


Black Mountain: un excellent groupe de rock from Vancouver, Canada. Leur album « In the future » sorti en 2008 avait été une révélation pour moi. Un son très 70’s, très sombre et lumineux à la fois (j’adore ce type de phrases dans les reviews musicales :)), des gros riffs de guitare comme on les aime et un double chant masculin féminin. A découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore fait !

Myspace de Black Mountain

Black Mountain: Queens will play

Led Zeppelin: sérieusement, il faut encore présenter un monument pareil ?  Par contre le morceau en question ne fait clairement pas partie des oeuvres les plus connues du Zeppelin et j’aurais envie de dire à tort.

Site officiel de Led Zeppelin

Led Zeppelin: No Quarter

Nirvana: à l’honneur cette semaine dans la playlist, le live at Reading 92 disponible depuis le 2 novembre dernier en version CV + DVD. De l’avis général des fans de Nirvana, il s’agit d’un des tous meilleurs concerts donnés par le groupe de Kurt qui ce soir là était notamment arrivé sur scène en chaise roulante ! Je vous propose donc cette vidéo Youtube où s’enchainent les deux titres d’ouverture du concert; Breed / Drain you

Où acheter ce super live ?

Nirvana: Breed / Drain You

Pearl Jam: groupe américain from Seatle, USA. Groupe majeur des années 90, Pearl Jam a récemment sorti une version remasterisée de son album majeur « Ten » (et un nouvel album aussi). L’occasion de se rendre compte que cet album datant de 1991 n’avait pas pris une seule ride. Emmené par Eddie Vedder au chant (à qui l’on doit également la soundtrack d’Into The Wild), Pearl Jam est notamment adulé pour la qualité de ses lives. Jugez en par vous mêmes avec cette version live de Black, morceau majeur de l’album Ten.

Site officiel de Pearl Jam

Pearl Jam: Black (live 2005)

Bon week end à tous ! 😉